Musclemeds Carnivor, du boeuf selon la bio ingénierie avancée

flacon-musclemeds-carnivorPour le test d’aujourd’hui, nous allons examiner un complément de protéine de bœuf : MUSCLEMEDS CARNIVOR.

Il est possible que vous connaissiez déjà ce produit phare de la marque mis en avant et promu par Kai Greene. 

MuscleMeds Carnivor c’est quoi ?

Il s’agirait d’une protéine de bœuf bien plus concentrée que la viande, sans les points négatifs (comme la graisse), idéale pour la sèche et la prise de masse maigre.

MuscleMeds présente son complément comme une alternative à une prise quotidienne de bœuf dont les vertus pour la musculation ne sont pas contestées : renforcement et construction musculaire.
La compagnie a développé un procédé d’extraction de la protéine de bœuf pour mettre au point un produit considéré comme révolutionnaire.
Et la boite nous renseigne : 350 % plus concentré qu’un steak, sans graisse, sans lactose, sans cholestérol, sans sucre, riche en créatine, enrichi en BCAA.

Muscmemeds Carnivor est présenté comme plus intéressant qu’un complément classique car il permettrait d’obtenir des résultats plus rapides et plus importants en prise de masse et en force (et quand on voit Kai Greene en compèt…).
Et on veut bien le croire puisque le bœuf est une excellente source de protéines, riche en acides aminés et en créatine.

Bon, je l’avoue, je suis assez intrigué par ce Carnivor et sa composition que l’on va détailler. Commençons par le fabricant.

MuscleMeds, Le fabricant

Cette société fondée en 2008 s’est faite une bonne place dans le monde des compléments nutritifs pour les sportifs principalement avec sa gamme Carnivor et parce qu’elle a été innovante en mettant au point la première poudre de protéine de bœuf.
Elle sponsorise des bodybuilders populaires, principalement Kai Greene qui a plusieurs fois remporté le Arnold Classique et est arrivé dans les premiers dans la compétition M. Olympia trois années de suite.
Notez qu’il n’est plus représentant de la marque depuis 2015.

Les produits MuscleMeds sont le fruit d’une recherche de pointe et élaborés pour permettre aux sportifs de développer leurs performances quels que soient leurs objectifs.
La marque a mis en place des processus internes de contrôle de fabrication et de formation, et insiste sur les différentes normes qui sont respectées en interne pour mettre au point des produits de haute qualité.

Les ingrédients de MuscleMeds Carnivor

ingredients-musclemeds-carnivor

MuscleMeds Carnivor est présenté comme étant le « premier isolat de protéine de bœuf du monde, 350 % plus concentré que le steak et que la whey ».
L’histoire est jolie puisqu’on dit que Kai Green lui-même a servi de cobaye en 2009 pour ce complément : il lui fallait trouver une alternative à ses presque 4kg de bœuf quotidiens qui lui causaient quelques soucis gastriques et de cholestérol. 

Voici deux tableaux comparatifs entre une dose de MuscleMeds Carnivor et un placebo; et une dose de MuscleMeds Carnivor et 33g de steak :

tableaux-comparatifs-musclemeds-carnivor-placebo-et-steak

1. Isolat de protéine bovine :

Le procédé d’obtention est sensiblement identique à celui du lactosérum et a l’avantage d’être exempt de graisse. C’est une protéine assez récente sur le marché.
Comme la viande de bœuf est naturellement riche en créatine et en BCAA et qu’elle est facilement assimilable, on peut estimer que les bienfaits pour les entrainements seront au rendez-vous.
Avec l’isolat, la protéine va être assimilée plus rapidement (donc une synthèse protéique améliorée).

Mes réserves : Il n’y a aucune information sur l’origine de la viande utilisée et on ne sait rien non plus des morceaux choisis pour la fabrication.
Le marketing du produit induit le consommateur à penser qu’il s’agit du muscle.
Mais quel type de muscles ? Striés comme notre bon vieux steak ou lisses comme les viscères et les abats ? Pas de réponse.

2. Créatine monohydrate :

Je vous garantis qu’il n’y a pas de créatine monohydrate dans le bœuf puisque c’est de la créatine synthétique.
En revanche, ce que l’on sait, c’est que le muscle, le vrai, dans lequel vous allez vous tailler votre steak, est super riche en créatine, ce qui fait partie de ses vertus.
La créatine permet la création de l’ATP qui va à son tour contribuer au développement des muscles et des fibres.
En stimulant la synthèse des protéines, l’effet de fatigue va être retardé.

Je lis la promotion de MuscleMeds Carnivor : 20 fois plus de créatine dans une dose que dans un steak.
Ça ne vous fait pas peur ?
Non, parce que tout même, d’une part la créatine peut être créée de manière endogène, mais on en absorbe par notre alimentation.
C’est le foie qui va travailler pour créer la créatine (entre 1 et 2g par jour), de façon à équilibrer les besoins.
Si vous prenez un complément, il ne va pas se fatiguer.
Cela dit, un apport externe de créatine est intéressant, pour les sportifs (à moins de pouvoir ingurgiter 1kg de bœuf) mais aussi pour les végétariens.

Avec 2,5g de créatine monohydrate par dose, plus probablement ce que vous avez mangé normalement, vous allez vite vous retrouver en saturation.
D’une part c’est complètement inutile, et d’autre part cela n’améliorera pas forcément ses effets.
Je vous invite à lire ce petit article : La créatine : l'utilisateur type, les effets indésirables, la dose de charge et la dose d'entretien

Pourquoi rajouter de la créatine dans MuscleMeds Carnivor, puisque la protéine de bœuf utilisée devrait être complète ?
Officiellement, c’est pour renforcer l’effet anabolisant et l’augmentation du volume musculaire.
Mais ce pourrait-il que ce soit en fait pour renforcer le produit afin qu’il ait des propriétés plus proche d’un vrai steak, si la viande utilisée ne provient pas du muscle et donc n’en contient pas ou peu ? Mystère…

3. BCAAs :

Leucine, valine, isoleucine qui sont trois acides aminés à chaine ramifiée essentiels pour une prise de masse musculaire car elles jouent un rôle incontournable dans la synthèse des protéines.

MuscleMeds a ajouté ces BCAA pour permettre d’éviter le catabolisme (c’est-à-dire éviter que les réserves musculaires soient entamées), développer et améliorer la construction des muscles et améliorer les performances lors des entrainements.

Carnivor contient aussi, sans que l’on dispose des proportions de divers nutriments :

4. GKG (Glutamine-Alpha-Kétoglutarate) :

Pour aider à soutenir l’effet volumisateur et le transport des acides aminés.
Cela va permettre d’éviter que les cellules ne se détruisent et travailler à la construction du muscle.

5. OKG (Ornithine-Alpha-Kétoglutarate) :

une source de carburant intéressante.
Couplé aux BCAA (qui en augmente les effets) l’OKG produit un effet anabolisant : elle augmente la rétention d’azote ainsi que la masse maigre.

6. AKG (Arginine-Alpha-Kétoglutarate) :

L’arginine est un acide aminé non essentiel qui permet une meilleure sécrétion de l’hormone de croissance, accélère la cicatrisation et mobilise les graisses pour qu’elles soient détruites.
Sous la forme AKG, l’arginine est mélangée avec l’acide alpha cétoglutarate, qui va aider à avoir plus d’énergie dans l’heure qui va suivre la prise.

7. KIC (Alpha-Kétoisocaproate) :

Va booster les effets de la leucine (dont il est voisin) pour la synthèse des protéines.
Il est aussi actif dans le processus d’anti-oxidation, la perte de graisse et la stimulation du système immunitaire.
Peu connu, c’est un excellent anti-catabolisant très performant pour la prise de masse.

8. Maltodextrine :

Un supplément glucidique issu de l’amidon (de blé ou de maïs) pour apporter de l’énergie aux muscles et éviter que les taux glucidiques ne soient trop bas.
Récupération rapide et meilleure endurance.

Coût et dosage de MuscleMeds Carnivor

Le conditionnement de MuscleMeds Carnivor est de 1,803 kg ou 1kg avec plusieurs saveurs disponibles (chocolat, fraise, vanille…).
On trouve des promotions à partir de 46,89€.

Pour ce qui est de l’usage, la marque préconise de mélanger une dose (37g) à 300ml d’eau, à prendre une fois par jour entre les repas, ou après l’entrainement.

C’est un complément alimentaire, il n’a donc pas vocation à remplacer un repas.
Il n’est pas adapté aux femmes enceintes.
Attention si vous êtes sujet à des affections hépatiques ou rénales. Il se peut qu’il y ait des traces de lait, de soja, d’œuf, de gluten et d’arachides.

Les avis des utilisateurs sur Musclemeds Carnivor

De manière globale, le retour sur le produit est plutôt correct sauf pour le goût et l’odeur qui sont très chimiques et assez désagréables.
Il se mélange très bien.

Beaucoup estiment qu’il y a trop de créatine et regrettent qu’il n’y ait pas plus d’info sur les BCAA.
Certains ont déploré des troubles gastriques fréquents, mais ont observé une bonne prise de masse.

En résumé 

LES PLUS :
+ Pas de lipide, pas de sucre et pas de cholestérol ;
+ Une bonne alternative aux protéines de lactosérum.

LES MOINS :
- Manque d’information sur la viande et les compléments (teneur) ;
- Trop de créatine ;
- Un dosage assez faible en protéine (23g).

Recommandations

Je suis assez réservé sur le MuscleMeds Carnivor. Je pense que l’argument commercial est trompeur et que la marque a beaucoup gagné en sponsorisant Kai Greene.

Présenter la protéine de bœuf comme étant équivalent à un steak, oui, mais grâce aux ajouts.
Bien qu’on n’ait aucune précision sur les BCAA, le complément a un profil intéressant pour la prise de masse maigre, à ne pas utiliser tout le temps cependant.

promotion-musclemeds-carnivor

Mots-clefs : , , , , , , , , , ,

Partagez Votre Avis Sur Cet Article !

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...