10 facteurs de risque pour votre testostérone

testoterone

Pourquoi, quand on est fan de musculation et de bodybuilding et qu'on veut se construire un corps musclé, athlétique et bien défini, pourquoi se préoccuper de testostérone ?

La testostérone est l'hormone mâle par excellence, celle qui est responsable de l'apparition des caractéristiques sexuelles primaires et secondaires, comme la pilosité, la mue de la voix et la croissance musculaire.
La testostérone, c'est une hormone androgène qui a plusieurs actions bénéfiques pour les bodybuildeurs et autres athlètes.
Un bon taux de testostérone favorise la perte de graisse, en participant au bon fonctionnement du métabolisme de l'insuline, du glucose et des graisses.

La testostérone a également une action directe sur la synthèse des protéines, et un bon taux de testostérone va activer et accélérer le développement musculaire.
La testostérone participe aussi à ce que vous ayez un niveau d'énergie élevé et capable de vous mener au bout de vos entraînements.
Enfin pour les adeptes de la compétition, sachez qu'un taux de testostérone élevé favorise un comportement compétitif, une envie de se dépasser et de gagner qui se révèle un sacré atout sur scène !

Le taux de testostérone dans l'organisme commence à baisser après 30 ans, d'environ 10% par décennie.

Cela n'a l'air de rien a priori, mais cette baisse, naturelle et minime, peut provoquer chez certains hommes des effets très désagréables, voire véritablement handicapants, comme une grande fatigue, une baisse significative d'énergie, une difficulté à maintenir et développer les muscles, et un dysfonctionnement de la libido, voire des fonctions érectiles.
Ce genre de cas n'est pas habituel lorsque le taux de testostérone dans l'organisme diminue de manière naturelle et "normale".

Mais la baisse de la testostérone dans l'organisme peut aussi être déclenchée par d'autres facteurs qui font partie de notre quotidien et qui peuvent passer totalement inaperçu.

Voilà de quoi vous éclairer et vous permettre une plus grande vigilance afin de mettre le plus de chances de votre côté de conserver le plus longtemps possible un bon taux de testostérone.

10 choses qui peuvent faire baisser votre taux de testostérone

1. La course à pied longue distance :


course-a-pied-cause-de-baisse-de-testosterone

Un bon programme de cardio, c'est extra pour vous maintenir en forme, et cela peut même contribuer à augmenter votre taux de testostérone.

Mais attention ! Trop de cardio peut au final avoir l'effet inverse !
En effet, la course longue distance, de type marathon, peut provoquer à moyen terme une diminution du taux de testostérone.

Une étude réalisée par l'université de Colombie Britannique a permis de montrer que les coureurs masculins courant plus de 60 km par semaine ont un taux de testostérone nettement plus bas que les coureurs courte distance.

2. Une consommation d'alcool excessive :


alcool-et-testosterone

On le sait, consommer de l'alcool en trop grande quantité est néfaste pou la santé.

Mais saviez-vous que le foie, qui a pour mission de digérer et métaboliser l'alcool consommé, produit une molécule qui inhibe la libération de testostérone ?

Et c'est donc dès que votre consommation d'alcool commence à aller au-delà de quelques apéros par semaine que votre niveau global de testostérone dans le corps diminue, entraînant une difficulté à prendre de la masse musculaire.

3. Un régime trop pauvre en graisses :


regime-pauvre-en-graisse-et-testosterone

En tant qu'athlète et bodybuildeur, il est tout à fait classique de passer par différentes phases en termes de régime alimentaire.

Là aussi la prudence s'impose, car si vous optez pour un régime trop pauvre en graisse et trop riche en fibres alimentaires, votre taux de testostérone risque d'en prendre un coup !

Une étude a montré que le taux de testostérone dans l'organisme chute d'environ 12% avec ce type d'alimentation, alors soyez attentifs à ce que vous mettez dans votre assiette !

4. Le manque de sommeil :

La plus grande partie de la testostérone de l'organisme est fabriquée pendant nos phases de sommeil.

Dès lors une interruption du cycle, un sommeil insuffisant ou de mauvaise qualité peut provoquer une diminution de votre taux de testostérone pouvant aller de 20 à 30%.

Huit heures de sommeil par nuit, et pourquoi pas la prise d'un ZMA, peut contribuer à faire de votre sommeil un véritable moment "productif" pour votre prise de muscle.

5. Trop de soja :

La mode est au végétarisme depuis quelques années. Et même si ce mode d'alimentation est bénéfique pour nos amis les animaux et peut être tout à fait sain lorsqu'il est bien mené, beaucoup de novices remplacent trop vite et en trop grande quantité la viande par les produits à base de soja comme le tofu.

Or une combinaison des phyto-oestrogènes du soja, ainsi que sa composition en protéines incomplètes peuvent provoquer une baisse de la testostérone.

Une étude clinique a pu montrer le lien entre un régime très riche en soja pendant 4 semaines et une baisse du taux de testostérone de 10%.

6. Certaines substances du quotidien :

Il n'y a pas que les pesticides qui sont nocifs pour la santé !

De nombreuses autres substances très présentes dans notre quotidien passent complètement inaperçues et peuvent pourtant être responsable d'une baisse de la testostérone car elles sont des perturbateurs endocriniens.
Le bisphénol A (BPA) présent dans les plastiques comme les bouteilles d'eau ou les emballages alimentaires, fait partie de ces perturbateurs.

Contrairement à toute attente le thé vert, s'il est consommé en trop grandes quantités (plus de 5 tasses par jour selon les recherches), peut aussi entraîner une diminution de la testostérone de 20% environ, en raison de sa teneur en catéchines.

Attention également à votre crème solaire qui, si elle contient de l'oxybenzone, peut vous faire plus de mal que de bien.Voici quelques exemples, mais il en existe d'autres comme les anti moustiques contenant du DEET ou du DDT, ou encore votre Ipad ou votre Iphone et leur PBDE et TBBPA.

Pensez donc à bien lire les étiquettes et à éviter la surcharge en ondes...

7. Le surpoids :


surpoids-et-testosterone

Trop de masse corporelle grasse a été lié par les scientifiques à des taux de testostérone faibles.

Autant ne pas rajouter ce handicap à celui de l'âge quand il s'agit de testostérone, et veiller à une bonne santé et une bonne forme pour vous garantir un taux de testostérone élevé.

8. Trop de stress :

Prenez soin de vous, et évitez le plus possible les sources de stress quelles qu'elles soient : au travail, à la maison, ou psychologiques...

Le stress provoque une augmentation du taux de cortisol dans le corps, et le cortisol est associé à une baisse de la testostérone. Restez zen !

9. Une carence en vitamine A et/ou D :

Ces deux vitamines sont non seulement indispensables à une bonne santé, mais participent aussi à ce que votre taux de testostérone soit au beau fixe.

Profitez un maximum du soleil qui vous apporte la vitamine D dont vous avez besoin. Et pourquoi pas prendre un complément multivitamines, pour vous assurer de bons apports quotidiens ?

10. La cigarette et autres drogues :

Tout comme la consommation d'alcool excessive vient entraver la capacité de votre organisme à produire suffisamment de testostérone, la cigarette ou la consommation d'autres types de drogue est néfaste pour votre santé sur tous les plans !

Vous voilà prêts à changer vos comportements si vous vous apercevez que plusieurs de ces facteurs de risque font partie de votre vie, ou bien à continuer à maintenir des attitudes qui favorisent votre santé globale et un bon taux de testostérone.

Vous allez mettre toutes les chances de réussite de votre côté pour avoir un taux de testostérone à même de favoriser et d'accélérer votre développement musculaire.

Mots-clefs :

Partagez Votre Avis Sur Cet Article !

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...